PERRUCHE A BONNET BLEU

Northiella haematogaster

Classe : Oiseaux Ordre : Psittaciiformes Famille : Psittacidés Longueur : 28 cm Envergure : ?? cm Poids : 74-105 gr

Common Bluebonnet Blutbauchsittich  Parrocchetto delle rocce Periquito-da-rocha kövi fűpapagáj  Klipparakit
Perico Cariazul   Rotsparkiet rantakaija
 Klippegræsparakit

Caractères distinctifs
Les perruches à bonnet bleu ont un front, des lores et une figure bleu-violet. Le reste de la tête, la poitrine, le manteau, le dos et le croupion présentent une belle couleur ôcre qui se confond avec le jaune du ventre. Le centre de l'abdomen est recouvert par une large tache rouge sang. La courbure de l'aile est bleu, la majorité des couvertures a une teinte olive. Les rémiges les plus externes sont bleu violacé. Les sous-alaires et leurs rémiges sont également bleu- pourpre. La queue est bronze-verdâtre mais les rectrices externes sont bleu-pourpre avec des pointes blanches.
Les femelles affichent une barre alaire. Les immatures ressemblent à leur mère; mais la tâche abdominale rouge est plus discrète.. Chez la race haematorrhoa, la courbure de l'aile est bleu turquoise et les couvertures sont rousses. Le dessous est rouge, du ventre à la zone anale. Chez la race pallescens, le plumage est semblable à celui de la nominale mais les parties inférieures sont plus pâles. Chez la race narethae, le front est bleu, il y a des mouchetures sur la poitrine. Ledessus est olive, le desous est jaune avec des sous-caudales rougeâtres. Les petites couvertures externes sont rouges.

Chant et voix :
Le cri principal est un "chack.....chack-a-chack-a-chack". On peut aussi entendre un"peeoo" qui un sifflement aigü et faible. La race occidentale (narethae) produit un "cloot-cloot" doux ainsi qu'un "ack-ack" puissant.

Habitat et Lieux de vie
Les perruches à bonnet bleu fréquentent les zones boisées arides et semi-arides dominées par les arbres du genre myoporum qui sont des arbustes à feuilles persisantes résistant au sel et à la sècheresse. Elles apprécient également les conifères de la sous-famille des callistroidées et les casuarinas qui abritent des colonies de chenilles. Elles marquent une certaine affection pour les acacias et pour les eucalyptus, surtout si le sous-bois est composé de petits chénopodes.
Les perruches à bonnet bleu visitent souvent les plaines herbeuses, les broussailles sèches et les arbres qui bordent les cours d'eau. Elles s'approchent parfois des bâtiments des fermes ou des petites mares qui remplissent les creux. Dans le sud de leur aire de distribution, les îlots résiduels de mallee situés dans les terres agricoles qui ont été écclaircies semblent avoir une influence très importante

Sous-espèces et Distribution
Les perruches à bonnet bleu sont endémiques du sud-est et du sud de l'Australie Leur aire de distribution commence dans le sud du Queensland et se poursuit jusqu'en Australie occidentale, en pasant par les Nouvelles-Galles, l'état de Victoria et la région d'Adelaïde. Curieusement, ces oiseaux occupent les habitats délaissées par les perruches des rochers et qui bordent les côtes de la Grande Baie australienne. 4 sous-espèces sont officiellement reconnues.

  • N. h. haematorrhoa – Sud du Queensland et Nouvelles-Galles-du-sud.
  • N. h. haematogaster – Sud-ouest du Queensland, Ouest des Nouvelles-Galles ainsi que du Nord-Ouest de Victoria jusqu'au SE de l'Australie Méridionale.
  • N. h. pallescens – Alentours du Lac Eyre et NE de l'Australie méridionale, déborde légèrement sur le Queensland et les Nouvelles-Galles du sud.
  • N. h. narethae– SE de l'Australie Occidentale jusqu'à l'extreme Sud-ouest de l' Australie méridionale.
  • Comportements
    Les perruches à bonnet bleu vivent en couples ou en petits groupes. Quand elles sont dérangées, elles se dipersent bruyamment mais elles restent sur le sol à faible distance des arbres. En cas d'alarme, les plumes de leur front sont dressées
    Ces oiseaux sont extrêment actifs, surtout très tôt à l'aube quand ils forment des rassemblements tapageurs juste avent le départ pour les lieux de nourrissage. Ils sont capables de courir très vite et ils ont une posture rectigne très caractéristique. ils sont moins entreprenants pendant les fortes chaleurs de la journée, ils restent alors à terre et ils ont tendance à se tenir calmes et silencieux. Les populations occidentales semblent former des groupes plus importants et être plus sociales que celles de l'Est . Elles se joignent volontiers aux autres espèces de perruches de l'Austrelie comme les perruches multicolores, les perruches à tête pâle, les perruches de Barnard.
    Pendant la nidification, les perruches à bonnet bleu effectuent des parades telles que des dodinements et des salutations de la tête, des déploiements de queue et des échanges rituelles de nourriture. Elles ont aussi un vol cérémonial composé de petit battements.

    Reproduction :
    La saison de nidification se déroule de Juillet à Décembre, avec quelques variations qui dépendant des pluies. Le nid est situé dans une cavité naturelle d'arbre, excepté chez la race Narethae qui utilise des arbres rabougris et qui trouve son lieu de nichage préféré au niveau du sol dans une fissure à la base d'un tronc . Cette sous-espèce accorde généralement sa préférence à un arbre du type Acacia (Acacia papyrocarpa).de la famille des fabacées.
    La ponte contient 4 à 7 oeufs dont l'incubation dure environ 19 jours. Les jeunes oisillons sont nidicoles et restent sur leur lieu de nasissance pendant au moins 30 jours.

    Nourriture :
    Les perruches à bonnet bleu consomment principalement des graines d'herbes , des arroches (atriplex), des kochia, des bassia et des amaranthes dont certaines sont cultivées comme plantes potagères. Elles dégustent des fruits, des baies et des fleurs d'acacia, du gui et des larves de lépidoptères qui sont attirés par les troncs de casuarinas. Quand ils sont jaunes, leur menu comporte principalment des graines composites d'Helipterum qui appartiennent à la même famille que les tournesols.

    Protection/Menaces
    D'après le Handbook des Oiseaux du Monde, les perruches à bonnet bleu ne sont pas globalement menacées. Elles sont assez communes sauf aux extrémités de leur aire de distribution. Cependant, l'éclaircissement des plantes indigènes doit être interrompue si on veut préserver les ressources alimentaires et les sites de nidification. La propagation de l'étourneau sansonnet d'Europe est un veritable danger dans certaines regions. La race narethae est très appréciée par les braconneurs et les amateurs de belles plumes. La multiplication des lapins et des lagomorphes menacent l'équilibre de l'habitat.