PIC AWOKERA

Picus awokera

Classe : Oiseaux Superordre : Grimpeurs Ordre : Piciformes Famille : Picidés Longueur : 29-30 cm Envergure : ?? cm Poids : 120-138 gr Longévité :?? ans

Japanese Green Woodpecker Japangrünspecht   Pito Japonés Picchio Awokera Japanse Groene Specht Japansk Grønspætte     japaninvihertikka   ěluna japonská Japansk grönspett Iaponskyi Zelienyi diatel

Chant et voix : Le pic awokera est très vocal un peu avant et pendant la saison de nidification. Il émet un "piyo" puissant qui se distingue de celui du pic cendré car il résonne plus comme un coup de fouet. On peut également entendre un "ket ket" dont on ignore exactement la fonction. Le pic awokera produit un tambourinage avec des roulements plus rapides et plus longs que ceux du pic épeiche japonais ( Dendrocopos major japonicus)

Caractères distinctifs : Chez le mâle adulte, le bas du front , les lores et le dessous de l'oeil sont noirâtres. La zone qui va de la moitié du front jusqu'à la nuque est rouge mais avec une infiltration variable de gris et de noir, surtout au niveau de la nuque. Le sourcil, les couvertures auriculaires et les côtés de la nuque sont grisâtres, avec souvent une nuance verdâtre en plumage frais. La moustache est noire mais elle présente une importante tache rouge dans sa partie centrale. Le menton est blanc. L'arrière du cou est vert-grisâtre. Le manteau, les scapulaires et le dos varient du gris-vert au vert-olive, les plumes prenant de larges terminaisons jaunes sur le croupion et sur la partie centrale des sus-caudales . Les sus-caudales externes sont uniformément vertes. Les couvertures alaires et les tertiaires sont vertes avec des terminaisons et des bordures jaune-bronze, les rémiges sont brun-noirâtre avec des ornements verts et des barres blanches sur les filets des primaires et des secondaires. La queue est brune avec de vagues barres jaunâtres. La gorge est blanche, devenant blanc-grisâtre ou chamois-verdâtre pâle sur la poitrine mais pâlissant sur le ventre. Le bas de la poitrine, le ventre et les flancs portent d'abondantes et larges marques sombres. Les sous-caudales chamois sont barrés de sombre. Le dessous des ailes est blanchâtre avec des barres brunes. Le dessous de la queue est comme le dessus mais en plus clair.

La femelle adulte ressemble au mâle mais elle est plus petite et elle prédente un bec plus court. Le capuchon n'a pas de rouge, il est entièrement gris avec des marques noires. La nuque porte toutefois une petite tache rouge. La tache rouge du centre de la moustache est bien plus discrète. Les juvéniles ont un plumage plus terne que les adultes. Ils ont un dessus plus grisâtre et les marques des parties inférieures sont plus grossières.

Les adultes ont un bec jaunâtre avec un culmen et une pointe noirâtres. Les pattes et les pieds sont grisâtres avec une nuance verte ou bleuâtre. Les iris sont rouges.

Habitat et distribution : Dans le Nord de son aire, le pic awokera fréquente les forêts mixtes assez clairsemées alors que dans le sud on le trouve plutôt dans les forêts tempérées pourvues d'arbres à feuilles permanentes. Il est extrêmement rare de pouvoir l'observer dans les plantations de conifères. Depuis une période assez récente, il pénètre volontiers dans les parcs et dans les jardins. La plupart du temps, son habitat se situe entre 300 et 1400 mètres d'altitude. Néanmoins, parfois, dans les zones montagneuses, il peut grimper un peu plus haut jusqu'à 2000 m comme c'est le cas dans les forêts primitives de cèdres du Japon (Cryptomeria japonica) situées dans l'île de Yakushima. Le pic awokera descend également dans les régions de plaine.

Le pic awokera est endémique des collines et des montagnes basses du Japon. Son aire de distribution s'étend de l'extrême Nord de Honshu en direction du sud jusqu'aux îles de Shikoku, Kyushu, Yakuhima et Tanegashima. Elle comprend également les îles situés au large telles que Tobishima, Awashima, Sado et Tsushima. Par contre, il est absent d'Hokkaido. Le pic awokara est parfois divisé en 3 sous-espèces qui se différencient par leur taille et la plus ou moins grande clarté de leur plumage . Outre la race nominale Awokera (Honshu, Tobishima, Awashima et Sado) , on trouve la race Horii à Kuyshu, Shikoku et Tsushima. La race Takatsutakae réside à Tanegashima et Yakushima. Toutefois, la plupart des ornithologues considérent que ces différences progressives de taille et de couleur du Nord au sud ne sont que de simples variations "clinales". Ils estiment donc que la séparation en sous-espèces ne se justifie pas et qu'il convient de traiter le pic awokera comme une espèce monotypique.

Comportements : Les pics awokera recherchent leur nourriture à l'étage moyen des arbres, entre 2 et 10 mètres au dessus du sol. Ils prospectent dans toutes sortes de ramures, des plus grosses branches aux plus fines brindilles. Comme chez de nombreuses espèces, des changements saisonniers interviennent dans son mode de recherche. Du mois de Janvier au mois de Mai, les pics awokera visitent plutôt l'étage inférieur et les bas niveaux de la végétation. Comparé au pic cendré (picus canus) , il semble se nourrir moins souvent à terre ( 20% de son temps en hiver). Le glanage et les coups de bec énergiques semblent être ses techniques favorites, suivies par l'exploration approfondie et le suçage de sève à la fin de l'hiver ou au début du printemps. Les pics awokera regagnent leur lieu de repos à la tombée de la nuit. Si les conditions atmosphériques sont mauvaises, ils rentrent un peu avant. Dans les autres cas, ils le font un peu après le coucher du soleil.

Les pics awokera sont majoritairement sédentaires mais, au cours des hivers rigoureux, ils descendent dans les plaines et les régions basses.

Reproduction : La saison de nidification s'étale du mois d'Avril au mois de Juin. Les nids sont situés dans des trous d'arbre , entre 2 et 4 mètres au-dessus du sol. Ils sont également creusés dans des poteaux téléphoniques. La ponte comprend généralement de 7 à 8 oeufs. Comme pour la plupart des espèces cavernicoles, les oeufs blancs sont couvés pendant environ 2 semaines. Pas d'informations supplémentaires.

Nourriture : Les pics awokera sont des oiseaux insectivores. Leur principale source d'alimentation est constituée par les fourmis (du genre Lasius, formica, Camponotus ou Crematogadter). D'autres arthropodes sont égalemant capturés tels que les hémiptères (cigales, pucerons, cochenilles, punaises) , les coléoptères et leurs larves, les araignées. Le menu est complété par des matières végétales, des baies, des fruits et de graines provenant des sorbiers, des sumacs et du houx. Le nectar de certaines plantes est également consommé.

Protection/menaces : Le pic awokera est un oiseau plutôt commun dans les habitats qui lui conviennent. Dans le volume 7 du Handbook, Del Hoyo annonce que la population globale n'a pu être quantifiée mais que les effectifs semblent stables. Aucune menace particulière ne paraît mettre son existence en danger. Classé par l'IUCN comme "de préoccupation mineure".