DURBEC DES SAPINS

Classe : Oiseaux Ordre : Passeriformes Famille : Fringillidés Longueur : 19 cm

Pine Grosbeak Hakengimpel

Caractères distinctifs : Bien que très proche des membres du genre loxia, réunissant les becs-croisés, le durbec s'en distingue essentiellement par son bec plus court dont les mandibules ne sont pas croisés à l'extrémité. En livrée nuptiale, le mâle possède un plumage à dominante rouge rosé, avec un arrière du ventre et des sous-caudales gris. Comme le bec-croisé bifascié, l'aile noirâtre est marquée par une double barre blanche. Cependant, il ne peut être confondu avec ce dernier en raison de sa plus grande taille et de la moins grande visibilité de ces barres alaires. La femelle est à dominante jaunâtre ou verdâtre. Sa tête, sa poitrine et son croupion jaune orangé terne contrastent avec les parties supérieures et les flancs habituellement gris.

Habitat : Le durbec niche dans les forets mixtes et de conifères septentrionales, notamment les forêts humides d'épicéas avec des bosquets de bouleaux. En dehors de la saison de nidification, il fréquente les forêts mixtes avec des arbres à baies, avec une préférence marquée pour les sorbiers. Comme les bec-croisés, il lui arrive de se déplacer bien au-delà de son aire de repartition en cas de raréfaction de ses ressources alimentaires.

Reproduction : En général, La femelle place le nid dans un conifère ou un bouleau , bien dissimulé dans une branche à proximité du tronc, à n'importe quelle hauteur. Le nid est constitué de brindilles, d'herbe et de mousse et garni de radicelles, d'herbe et de poils. La femelle y pond généralement 4 oeufs bleu-verdâtre ponctué ou tacheté de noir qu'elle couve seule de 13 à 15 jours. Les petits désertent le nid vers 14 à 18 jours et volent vers 18 à 23 jours. Les deux parents nourrissent les jeunes pendant une quarantaine de jours.

Comportement : Bien qu'il vive habituellement par couples, le durbec forme souvent de petits vols en dehors de la période de reproduction. En vol, il apparait très massif malgré sa longue queue et sa progression est très onduleuse. Cependant, le durbec passe la plupart de son temps à se nourrir au sol mais s'observe généralement d'abord perché au sommet d'un conifère.