HIRONDELLE RUSTIQUE

Hirundo rustica

Classe : Oiseaux Superordre : Passereaux Ordre : Passeriformes Famille : Hirundinidés Longueur : 15-19 cm Envergure : 29- 32 cm Poids : 17-20 grLongévité : 8 ans maximum

Barn Swallow Rauchschwalbe Golondrina Común Rondine comune Boerenzwaluw
Ladusvala Derevenskaya Lastochka Landsvale   Haarapääsky Andorinha-das-chaminés

DESCRIPTION DE L'OISEAU  : 
L'Hirondelle rustique est la plus répandue à travers le monde.
Elle est toujours la bienvenue quand les groupes reviennent d'Afrique et se posent sur les fils électriques. Le printemps revient !
Le mâle adulte a le plumage noir avec des reflets bleus sur les parties supérieures. Sur le dessus des ailes, les rémiges sont noires. La queue est noire avec de longs filets, et profondément fourchue.
Les parties inférieures présentent un large collier bleu-noir sur la gorge et le haut de la poitrine. Le bas de la poitrine, l'abdomen et le bas-ventre sont blanc-crème à blanc pur. Sur la parties inférieure des ailes, les rémiges sont gris foncé alors que les couvertures sont blanc-crème.
Les couvertures sous-caudales sont blanc-crème mais les rectrices sont noirâtres. Des taches blanches sur les rectrices externes forment une bande blanche en travers de la queue.  
Sur la tête, le front et le menton sont rouge foncé. La calotte et la nuque sont bleu-noir. Les lores et la zone autour de l'il sont noirs.
Le bec fin et court est noir, ainsi que les yeux, les courtes pattes et les doigts.
La femelle est semblable mais elle a en général les filets de la queue plus courts, et le collier bleu-noir de la gorge moins distinct. Le juvénile a les filets courts. Sur la tête, le front et le menton sont blanc chamoisé parfois même plus sombres. Le plumage est plus terne que chez les adultes.
L'Hirondelle rustique a les ailes et la queue pointues et un corps effilé.

Les différentes sous-espèces (6) :
H. r. rustica , qui se reproduit en Europe et en Asie, entre le cercle polaire au nord, le Nord de l'Afrique, le Proche-Orient et le Sikkim au sud et le fleuve Ienisseï à l'est. En hiver, elle migre vers l'Afrique, la péninsule arabique et le sous-continent indien . Les hirondelles qui hivernent en Afrique du Sud viennent de toute l'Eurasie depuis des longitudes pouvant atteindre 91 degrés de latitude Est , et ont parcouru jusqu'à 11 660 km lors de leur migration. .
H. r. transitiva
Elle se reproduit au Moyen-Orient du sud de la Turquie à Israël, et y reste parfois l'hiver, bien que certains oiseaux migrent vers l'Afrique de l'Est pour l'hiver. Elle a le dessous du corps rouge-orangé et une bande cassée à la poitrine.
H. r. savignii
est sédentaire en Égypte.
H. r. gutturalis
a les parties inférieures blanchâtres, et une bande pectorale incomplète. La poitrine affiche une couleur noix, et le reste du dessous du corps tire vers le rose chamoisé. Elle se reproduit du centre et l'est de l'Himalaya jusqu'au Japon et la Corée , puis migre pour hiverner à travers l'Asie tropicale, depuis l'Inde et le Sri Lanka jusqu'à l'Indonésie et la Nouvelle-Guinée à l'est. Un nombre croissant d'entre elles hivernent en Australie. Elle peut s'hybrider avec H. r. tytleri au niveau du fleuve Amour..
H. r. tytleri
a le dessous de la tête orange-rouge profond, et une bande pectorale incomplète. Sa queue est également un peu plus longue Elle se reproduit en Sibérie et au Nord de la Mongolie , et passe l'hiver de l'est du Bengale à la Thaïlande et la Malaisie
H. r. erythrogaster , la sous-espèce nord-américaine, diffère de la sous-espèce européenne par son dessous du corps plus rouge et sa bande pectorale plus fine et souvent incomplète. Elle se reproduit en Amérique du Nord, de l'Alaska au sud du Mexique, et migre pour l'hiver vers les Antilles, le Costa Rica, Panama et l'Amérique du Sud. .

CRIS ET CHANTS  :

L'Hirondelle rustique émet un bavardage rapide, entrecoupé de sons rauques et finissant sur une note grinçante. Ce chant est mélodieux et souvent lancé lorsque l'oiseau est posé sur les fils ou une branche à découvert.
Le cri de contact classique est un clair « witt-witt-witt », et le cri d'alarme est un double cri aigu « tsuii » accompagnant les vols rapides vers un intrus ou un prédateur. 

HABITAT  :
L'Hirondelle rustique préfère les zones ouvertes telles que les surfaces cultivées, les prairies, les marais et la campagne agrémentée de quelques arbres. Mais cette espèce est souvent vue dans les villages, les villes et les grandes cités où l'on peut admirer les hirondelles volant dans les rues, en provenance de la campagne voisine. L'Hirondelle rustique est visible depuis le niveau de la mer jusqu'à 1500- 1800 mètres d'altitude, mais elle nidifie plutôt entre 1000 et 1500 mètres en zone montagneuse.
Cette espèce évite les forêts denses et la très haute montagne. Elle dépend de la présence d'immeubles, maisons et monuments pour nidifier.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE  :  
L'Hirondelle rustique a une vaste distribution, mais elle est absente des déserts et des parties les plus au nord des continents.
Cette espèce se reproduit dans l'Hémisphère Nord. Dans certaines parties de la distribution, telles que le Caucase et l'Amérique du Nord, on peut la trouver jusqu'à 2500- 3000 mètres d'altitude.
L'Hirondelle rustique migre vers le Sud en hiver, vers les régions tropicales. Cet oiseau est un migrateur longue distance .  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE  :
L'Hirondelle rustique se nourrit essentiellement d'insectes capturés en vol. Elle consomme des espèces variées telles que Diptères, Lépidoptères, Coléoptères et Hyménoptères. Les poussins sont nourris surtout de Diptères.
Elle trouve de grandes quantités d'insectes au-dessus des mares, étangs, lagunes, estuaires et lacs où on peut en voir plusieurs volant au ras de l'eau, montant et descendant avec facilité. 
L'Hirondelle rustique peut aussi capturer des insectes à la surface de l'eau, juste en la touchant avec l'extrémité des filets. Il lui arrive parfois de consommer des fourmis volantes sur le sol en été.
L'Hirondelle rustique effectue quelques parades nuptiales en avril, peu de temps après son arrivée sur les aires de reproduction. Le mâle effectue des parades aériennes en voltigeant et en décrivant des cercles autour de la femelle posée. Ce comportement très bref pourrait être un prélude à l'accouplement. Le mâle déploie sa queue afin d'exposer les taches blanches des rectrices externes. Les pattes sont pendantes et les plumes de la gorge sont hérissées tandis qu'il voltige près de la femelle .
L'Hirondelle rustique est un oiseau migrateur. Toutes les populations migrent vers le sud pour hiverner dans les régions tropicales. Pendant ces longues migrations, de grands nombres d'hirondelles meurent à cause des vents violents dans les régions sahariennes, mais aussi à cause des pesticides répandus par des avions au-dessus des zones de repos et des dortoirs.

Elles migrent en grands vols et reviennent toujours sur leurs territoires d'origine pour se reproduire. Quelques temps avant de migrer vers le sud, elles se rassemblent sur les fils électriques au-dessus des rues et le long des routes.

VOL  :
L'Hirondelle rustique est un oiseau qui se nourrit en volant. Elle a un vol rapide et agile grâce à la longue queue qui lui procure une grande facilité de manuvre, en particulier quand elle vole au ras de l'eau ou du sol.  
Le vol est direct.   

REPRODUCTION DE L'ESPECE :
L'Hirondelle rustique nidifie souvent sur les corniches des immeubles et des monuments, mais aussi sur les façades des falaises, parfois dans des étables ou autres constructions rurales, même près des humains.
Le nid est en forme de coupe et fait de boue et d'herbes séchées. Les oiseaux collectent la boue sur le sol, sur les rives des fleuves, près des mares et des lacs. Le nid est ouvert au sommet, mais il peut être plus ou moins ouvert .
Les deux sexes le construisent, portant de petites boulettes de boue dans le bec et les ajoutant petit à petit, l'une près de l'autre en rangée régulière et ensuite, entamant une autre rangée au-dessus de la précédente de la même façon. Des herbes sèches sont souvent ajoutées à la boue, mais en quantité variable selon les couples.
La femelle dépose 4-5 ufs blancs tachetés de sombre. L'incubation dure environ deux semaines assurée par la femelle seule. Quand elle quitte le nid brièvement pour se nourrir, le mâle peut éventuellement couver pendant un quart d'heure. Si la femelle vient à mourir, le nid est abandonné.  
A la naissance, les poussins sont couverts d'un duvet gris assez long. Ils sont nourris par les deux adultes avec des insectes. A l'âge de 15 jours, les têtes des poussins sont souvent visibles au nid, avec le bec grand ouvert .

Les jeunes sont capables de voler entre 20 et 24 jours après la naissance. Pendant les premiers jours, ils retournent au nid la nuit pour dormir. Pendant la journée, ils restent posés à un endroit découvert et attendent d'être nourris. Ils se nourrissent seuls très vite et volent aussi bien que les adultes.
Cette espèce produit deux à trois couvées par an.     

ALIMENTATION  :  
L'Hirondelle rustique se nourrit en vol, et consomme de nombreuses espèces d'insectes. Elle prend aussi quelques papillons et libellules.   

PROTECTION / MENACES / STATUTS  :
L'Hirondelle rustique  a souffert de différents déclins dans les années passées, mais elles bénéficient de la déforestation qui leur offre davantage de zones découvertes et de structures humaines pour nidifier. Selon la distribution géographique, quelques populations sont vulnérables aux changements dans leur habitat.
Les populations sont relativement stables actuellement, en dépit que quelques déclins locaux.

Race gutturalis
Race Tytleri
Race Savignii
Texte de Nicole Bouglouan

IMAGES :

SHARPE, Richard Bowdler (1847-1909) et Claude W . WYATT (1842-1900). A Monograph of the Hirundinidae or Family of Swallows. Londres

SOURCES :

Angela TURNER et Chris ROSE : A Handbook to the Swalows and Martins of The World
Josep DEL HOYO, Andrew ELLIOT, David CHRISTIE, Handbook of the Birds of the World, Volume 9

WIKIPEDIA, The Free Encyclopaedia
José Luis BELMONTE, Pajaros de España