GEAI DE STELLER

Cyanocitta stelleri

Classe : Oiseaux Ordre : Passeriformes Famille : Corvidés Longueur : 30-34 cm Envergure : 43 cm Poids : 100-140 gr Longévité : 16 ans

Steller's Jay Diademhäher Urraca Ocotera, Chara copetona Ghiandaia di Steller   Steller Gaai Stellerskrika samettinärhi   sojka Stellerova

Chant et voix : Le geai de Steller a une communication très variée. Ses cris les plus typiiques sont des "shaaak, shaaak, shaaak" rauques et répétés. On peut également entendre des "klook klook" liquide et mélodieux ainsi qu'une grande variété de grincements stridents, de gloussements , de cliquètements et de crépitements à la manière du geai bleu, mais avec des sons plus fins. Le geai de Steller produit également des miaulements qui rappellent ceux de la buse.

Caractères distinctifs : Le geai de Steller a un bec frêle, une queue moyenne, échelonnée à son extrémité. La tête est recouverte d'une crête modérée qui part du milieu jusqu'à l'arrière du capuchon. Les pattes sont relativement plus courtes et le bec plus fin que celui du geai bleu. Chez la race nominale, la crête, la tête et la haut de la poitrine sont brunâtre à noir-grisâtre, devenant un peu plus clair sur le manteau, le dos et les côtés du cou. Les flumes du front ont une terminaison bleu clair. Le menton et la gorge portent de fines stries blanchâtres. Les parties inférieures sous la poitrine affichent une teinte bleu-verdâtre foncé qui contraste avec le bleu plus éclatant de la région ventrale, du croupion et des couvertures sus-caudales. Les ailes ont une couleur bleu-pourpre brillant, devenant plus claire et plus azurée sur les primaires. Les grandes couvertures et les tertiaires sont finement barrées de noir. La queue est bleu brillant avec des nuances plus ou moins pourpres et un nombre variable d'étroites barres. Le dessous des ailes et de la queue sont gris sombre. Les pattes et le bec sont noirâtres. L'iris est brun-noirâtre. Les deux sexes sont identiques , les juvéniles ont un plumage plus terne.

Chez cette espèce, il existe de nombreuses variations géographiques très complexes. Les populations qui vont du sud de l'Alaska jusqu'au centre du Mexique sont sombres et ont une crête noire alors qu'à partir de Jalisco et plus au sud en Amérique Centrale, les oiseaux présentent une livrée bleue avec une crête bleue plus réduite. La seule exception concerne la race Azteca qui possède une crête sombre alors qu'elle est dans la zone géographique des "huppes bleues".

Races à huppe noire (8) : C.S. Stelleri (Sud de l'Alaska au Nord de l'Orégon) - C.S. Carlottae (îles de la Reine Charlotte, Colombie Britannique) - C.S.Annectens (de la Colombie Britannique au Nord-Est de l'Orégon , dans l'intérieur des terres en direction de l'Est vers l'Alberta et le Wyoming) - C.S Carbonacea ( côte centrale de la Californie) - C.S. Frontalis (du centre de l'oregon à la Californie) - C.S.Macrolopha (Montagnes Rocheuses) - C.S.Diamedata ( Sierra Madre Oriental, Nord du Mexique) C.S. Azteca ( Centre du Mexique)

Races à huppe bleu (8) : C.S.Coronata ( Mexique, Nord Vera Cruz) - C.S.Philippsi ( SO San Luis Potosi, Nord Guanajuato, Ouest Hidalgo, Mexique) C.S.Restricta ( Oaxaca) C.S.purpurea ( Ouest et centre de Michoacan) C.S.teotepecensis (Centre et sud Guerrero) C.S.Ridgwayi (Chiapas et Ouest du Guatemala) - C.S. Lazula (El Salvador) - C.S. Suavis (Honduras et Nicaragua)

Habitat et Distribution : Les geais de Steller fréquentent les forêts de conifères ainsi que les zones boisées mixtes de pins et de chênes. Ils marquent une nette préférence pour les forêts ouvertes et les clairières. On les trouve également dans les parcs ouverts et les jardins boisés à la lisière des forêts. Les geais de Steller nichent entre 1350 et 3900 mètres. Cette espèce est endémique du continent américain. Son aire s'étend sur tout l'Ouest de l'Amérique du Nord et sur l'Amérique Centrale.. Sa limite orientale se situe au niveau de l'Ouest du Montana, du Wyoming, du sud-ouest du Dakota du sud, de l'Ouest du Nebraska, du centre du Colorado, du Nouveau-Mexque et du sud-ouest du Texas. Sa limite méridionale se situe au niveau du Nicaragua.

Comportements : Cet oiseau est très familier dans les campements, les lieux touristiques, et les aires de pique-nique des Montagnes Rocheuses. Partout ailleurs, il est généralement timide et très méfiant à l'égard des humains. A la fin de l'hiver et au début du printemps, le Geai de Steller recherche sa nourriture en solitaire ou en couple, alors que pendant toute l'automne, les groupes familiaux restent unis et se rassemblent en grand nombre dans les endroits où les resssources sont importantes. Cet oiseau prospecte à la fois dans les arbres et à terre, déblayant les feuilles et les autres débris qui jonchent le sol d'une petite pichenette latérale pour trouver des invertébrés. En hiver, les troupes descendent à des altitudes plus modestes, atteignant même la lisière des déserts. Ils fréquentent alors les terres cultivées et les jardins des petites villes. Dans les régions où leurs aires se chevauchent, les geais buissonniers (aphelocoma californica) sont dominants par rapport aux geais de Steller, ce qui n'empêche pas ces derniers de les chasser de la proximité de leur nid pendant la période de reproduction. Comme il arrive pour de nombreuses espèces qui fréquentent habituellement les forêts de pins, les geais de Steller envahissent parfois des milieux où ils sont normalement absents.

Reproduction : Le Geai de Steller est un nicheur solitaire. Le nid est une structure volumineuse construite principalement avec des brindilles et cimentée avec de la boue, comme celui du geai bleu. Il est placé habituellement entre 3 et 5 mètres au-dessus du sol, dans un arbre ou un grand buisson situé dans une clairière ou une forêt clairsemée. Cependant parfois, il est installé aussi haut que 30 m dans un grand arbre. Occasionnellement, on peut aussi le trouver dans la cavité d'un tronc ou d'un bâtiment. Les deux parents prennent en charge sa construction. La ponte comprend 2 à 6 oeufs qui sont semblables à ceux du geai bleu. L'incubation, qui dure environ 16 jours, est assurée la plupart du temps par la femelle seule. Le mâle ravitaille la femelle qui couve et partage avec elle l'alimentation des jeunes. Les oisillons quittent le nid au bout de 18 jours mais ils continuent à être nourris par leurs deux parents pendant plus d'un mois après leur envol. Ils restent au sein de la cellule familiale pendant tous les mois d'hiver. La saison de nidification se déroule d'Avril à Juin en Californie et de Mai à Juillet en Alaska. Lorsque la reproduction échoue, les geais de Steller mettent en place une couvée de substitution

Nourriture : Comme la plupart de ses congénères, le geai de Steller se nourrit principalement de matières végétales, en particulier de glands, de graines de pin, de baies et de fruits. Il effectue des réserves de glands mais il s'en prend également aux gardes-mangers constitués par les pics. Il consomme assez couramment des invertébrés tels que les chenilles, les coléoptères, les guêpes et les abeilles. Son régime omnivore est parfois complété par des oeufs et des oisillons d'autres espèces ainsi que par des grenouilles et même des petits serpents. Il n'est pas rare de le voir se désalterer avec de la neige, même lorsque les sources ou les points d'eau sont disponibles.