ALOUETTE CALANDRELLE

Calandrella Brachydactyla

Classe : Oiseaux Ordre : Passeriformes Famille : Alaudidés Longueur : 13-14 cm Envergure : 27-32 cm Poids : 18-25 gr

Greater short-toed Lark Kurzzehenlerche Terrera commùn Calandrella eurasiatica
Kortteen leeuwerik Korttålärka Malyi Zhavoronok

Caractères distinctifs  : l'alouette calandrelle est un oiseau de petite taille. Les parties supérieures sont de couleur ocre sable, et striées de brun sombre. La bande sourcilière est blanchâtre, la calotte est roux foncé. Les parties inférieures sont généralement blanchâtres sans rayures ni marques, avec une légère teinte ocrée sur les flancs. Les ailes sont foncées avec les plumes bordées d'un ton clair. La queue est brun sombre avec les bords blancs. Le bec est jaunâtre foncé, les pattes sont grisâtres.

Chant : le cri habituel émis par l'alouette calandrelle en vol est un sec, vif et répété « chirrup » ou un « driit-it-it ». D'autres cris, comme un court « chirp » et un plaintif « teeoo » peuvent être lancés. Les chants en vol sont relativement haut perchés. Les oiseaux chantent aussi quand ils sont au sol. Ces chants sont une série de courtes phrases, hachées et espacées, incluant la répétition d'appels et quelques imitations.

Habitat  : L'alouette calandrelle aime les terrains découverts, cultivés ou pastoraux, toujours en zones sèches et à altitude variable, depuis le niveau de la mer, sur les dunes et les terres sablonneuses, et jusqu'à 2000 m d'altitude. Elle occupe le sud de l'Europe.

Comportements : L'alouette calandrelle court et chemine sur le sol avec une grande rapidité. Elle se pose toujours sur le sol, jamais sur les arbres, et rarement sur les arbustes.

Vol : L'alouette calandrelle a un vol ondulant, normalement à basse altitude. A d'autres moments, elle bondit par à-coups, de haut en bas, tout en volant en petits cercles, et en lançant des cris haut perchés.

Reproduction : L'alouette calandrelle niche sur le sol, dans une dépression protégée par une plante dense. Le nid est en forme de coupe, avec des feuilles, des petites racines, des poils, de la laine et des plumes. La ponte commence à la mi-avril. La femelle dépose 3 à 4 œufs blanchâtres, jaunâtres ou brun jaune, avec une multitude de taches et de mouchetures brunes et grises. L'incubation dure environ 13 jours, assurée par la femelle. Les poussins sont nourris par les deux parents. Normalement, il y a deux couvées par an.

Régime : L'alouette calandrelle consomme des insectes en été, et des graines et des pousses vertes en hiver.

Protection/Menaces : Le déclin de l'espèce est dû à la fragmentation et à la perte de son habitat. L'expansion touristique côtière avec les constructions d'immeubles résidentiels est également une menace.