ASTRILD ONDULE

Estrilda Astrild

Classe : Oiseaux Ordre : Passeriformes Famille : Estrildidés Longueur : 11-13 cm Envergure : ? cm Poids : 67-74 gr Longévité : 8 ans

Common African waxbill   Wellenastrild    Astrilde comune Astrilda Común, Pico de coral   Sint-helenafazantje Helenaastrild

Habitat  : l'astrild ondulé se nourrit sur les étendues sèches et herbeuses, avec des buissons rabougris, plus spécialement près de l'eau. Il fréquente les zones ouvertes, les pâturages et les zones urbaines. On le trouve aussi sur aux lisères des forêts et dans les clairières. Distribution : Afrique subsaharienne. Introduit dans de nombreuses îles tropicales. Il est bien établi dans les îles du Cap Vert, et au Sud et au centre de l'Espagne.

Caractères distinctifs   : L'astrild ondulé a les parties supérieures grises, nettement et finement barrées de sombre. Les parties inférieures sont beige rosé, nettement barrées sur les flancs. Le milieu de l'abdomen porte une tache allongée écarlate. Elle est plus ou moins marquée suivant les oiseaux, et s'éclaircit en s'étendant sur les côtés et vers la poitrine. La queue, assez large à la base, est foncée au niveau des sous caudales, ainsi que les plumes du bas-ventre. La plus grande partie de la queue est teintée de rouge sombre, l'extrémité est noire. Le dessus de la tête est gris cendré, légèrement ombré de brun. La gorge blanchâtre s'étend sur les côtés de la face et du cou. Une bande oculaire large, rouge vif, englobant l'il, s'étend de la base du bec vers la nuque. Le bec est rouge vif et brillant.

Les juvéniles sont plus ternes avec le bec noir. Les immatures ont le bec rosé.

Chant  : l'astrild ondulé en groupe, émet des cris de contact à l'envol et pendant le vol, des gazouillis nasillards « tientientientien ». Le chant nuptial émis par le mâle est aussi nasillard, très rythmé, en séries plus ou moins longues « trètrèhiep-trètrèhiep-trètrèhiep » et aussi un « tchit-tchit-djuhi-tchit-tchit-djuhi » rapide et modulé.

Comportements : l'astrild ondulé est très grégaire. Il se déplace souvent en troupes nombreuses et se regroupe pour la nuit dans des dortoirs communs. Il se reproduit pendant la saison des pluies, lorsque les insectes sont assez nombreux pour nourrir la couvée. Son nid est souvent parasité par la veuve dominicaine (vidua macroura). A l'inverse de certains coucous, les poussins de la veuve ne détruisent pas les occupants légitimes du nid, et on voit souvent les astrilds élever des couvées mixtes.

Vol : l'astrild ondulé a des ailes arrondies qui lui permettent de s'envoler grâce à de très rapides battements d'ailes.

Reproduction  : le nid de l'astrild ondulé est une structure élaborée, avec un « dortoir » au-dessus du nid proprement dit. Le nid est donc couvert et fait d'herbes. Il se trouve au sol, comme une boule d'herbes sèches et de fibres de coco, avec un étroit tunnel d'entrée, et sur le dessus, un second nid superposé pour le mâle. La femelle dépose 1 à 4 ufs blancs. L'incubation dure environ 10 jours. Les oisillons sont particulièrement bruyants, et quand ils commencent à grossir, ils réclament leur pitance à grand renfort de cris perçants, entre 10 et 20 jours d'âge. Au-delà, ils sortent du nid et harcèlent les parents pour être nourris. Ils peuvent voler à l'âge de 15 jours.

Régime  : l'astrild ondulé se nourrit essentiellement de graines, récupérées au sol ou dans les épis des graminées. Il consomme aussi des termites volants.

Protection/Menaces : l'astrild ondulé est élevé en cage et vendu comme oiseau d'ornement. Il est commun et sa population n'est pas en danger.

C'est une fiche de Nicole