ARRENGA DE CEYLAN

Myophonus blighi

Classe: Oiseaux Ordre : Passeriformes Famille : Muscicapidés Longueur : 20-21,5 cm Envergure : ?? cm Poids : ?? gr Longévité : ? ans

Sri Lanka Whistling thrush Tordo zufolatore di Sri Lanka Arrenga de Ceilán
Ceylonpfeifdrossel Ceylon-fluitlijster srilankanjokirastas

Habitat et distribution : Les Arrengas de Ceylan fréquentent les sous-bois des épaisses forêts humides, les gorges et les ravins pourvus de fougères arboricoles, souvent à proximité des rivières et des torrents. Leur habitat de prédilection se situe au-dessus de 900 mètres, et même la plupart du temps entre 1200 et 1800 mètres. Ils ne sont jamais très éloignés des régions aquatiques bordées d'arbres. Ces oiseaux sont endémiques du Sri Lanka, et plus particulièrement des régions de collines situées dans les provinces d'Uva et du Centre.

Caractères distinctifs : Les sexes sont légèrement différents. Le mâle adulte présente une tête entièrement noire. Le reste du corps (parties supérieures et inférieures) affiche une belle couleur bleu encre foncé, excepté sur le croupion, les couvertures sus-caudales, la queue et les rémiges qui sont noir fuligineux. Les petites couvertures sont bleu cobalt ou bleu métallique brillant. Les moyennes et les grandes couvertures sont noirs avec des liserés bleu foncé sur les dernières. L'alula, les primaires et les rémiges noires ont également des liserés bleu foncé. Le dessous des ailes, la partie basse du ventre, la zone anale et les couvertures sous-caudales forment un ensemble noir fuligineux uni. Le bec noir est terminé par un petit crochet au niveau de la mandibule supérieure. L'iris est brun foncé, ainsi que les pattes et les pieds.

La femelle présente une tête et un dessus marron-brun ou chatain-brun brillant. Le manteau et les scapulaires ont un lustre bleu-violet. Les petites couvertures et la bordure de l'aile portent une tache bleu-violet éclatant. Le croupion et les couvertures sus-caudales présentent une teinte brun-cannelle. Les rémiges et les rectrices sont brun foncé. Le front et la face affichent une teinte brune légèrement plus claire que le capuchon. Le menton et la gorge brun clair contrastent avec le reste du dessous plus sombre. Les immatures ressemblent aux femelles , mais ils sont recouverts d'étoites stries chamois-orange sur le front, le capuchon, la nuque, le menton, la gorge et la poitrine. Leur dessous est légèrement plus pâle que celui de l'adulte. Tout lustre bleu-violet est absent. Les ailes et la queue brune ont des liserés brun roux assez évidents.

Chant, voix : Le cri est un sifflement fin et aigü "seer seer" qui rappelle une grille métallique qui grince. Il peut être émis en vol ou à partir du sol, lorsque l'oiseau défend son territoire ou lorsqu'il quitte son lieu de repos. Il peut être réduit à la syllabe initiale ou répété à plusieurs reprises en succession rapide. Quand il défend son territoire, le chant du mâle est une série de notes plaintives qui adoptent le ton de la réprimande et qui ont une qualité plus musicale que le cri ordinaire.

Reproduction : La saison de nidification se déroule de Janvier à Mai, mais elle peut se prolonger occasionnellement jusqu'à Juillet. Le nid est une large structure soignée en forme de coupe, fabriquée avec de la mousse, des tiges de plantes et des feuilles en décomposition. Il est garni avec des fines racines de fougère. Il est placé sur un rebord ou un corniche, à l'interieur d'une crevasse rocheuse située sur les rives d'un torrent. On le trouve aussi parfois sur la fourche d'un arbre ou sur une souche recouverte de fougères, à quelques 3 mètres au-dessus du sol. La ponte comprend 1 ou 2 oeufs blanc-verdâtre pâle avec de légères taches brun-rougeâtre sur la partie la plus large. L'incubation est assurée par la femelle seule mais les deux parents s'occupent en commun du nourrissage et de l'éducation des oisillons.

Comportements : C'est un oiseau timide, discret, aimant bien se dissimuler. La femelle est encore plus difficile à observer que le mâle, mais, dans l'ensemble, les deux partenaires passent facilement inaperçus en raison de leur comprtement cachottier. Il peut rester de longs moments à l'abri des buissons, ne révélant sa présence que par ses cris. Lorsqu'on le repère, il est habituellement seul, bien que l'autre membre du couple ne soit jamais très éloigné.

Les couples occupent leur territoire tout au long de l'année, les mâles prenant une part très active à sa défense par des poursuites agressives et par des cris. Les Arrengas de Ceylan établissent des dortoirs communs dans des grands arbres proches de la frontière de plusieurs territoires. Actifs à l'aube et au crépuscule, ils ne prennent pas un moment de repos lorsqu'ils recherchent leur nourriture. Cette quête s'effectue à l'étage inférieur de la végétation, à terre sous le tapis de feuilles, dans des petits creux humides ou à la lisière d'une mare ou d'un cours d'eau. Ils sautillent et courent rapidement sur le plancher en déployant souvent leur queue. Leur vol est relativement bas et rapide.

Nourriture : Les Arrengas de Ceylan ont un régime principalement carnivore. Ils consomment surtout des insectes, des mollusques, des grenouilles de petite taille, des lézards et des géckos. Pendant la saison adéquate, ils se nourrissent également de fruits mûrs.