OIE SEMIPALMEE

Classe : Oiseaux Superordre : Palmipèdes Ordre : Ansériformes Famille : Anatidés Longueur : 75-85 cm Poids moyen : 2070 gr

Magpie goose Spaltfussgans Ganso urraco Occa semipalmata

Caractères distinctifs : Cette espèce ne peut être confondue avec nul autre anatidé australien en raison de la combinaison unique formée par sa grande taille, sa silhouette et son plumage noir et blanc. Le plumage est identique chez les deux sexes, cependant le mâle est plus grand que la femelle, sa bosse cranienne est plus importante. Il faut noter que cette dernière grossit avec l'âge, ce qui rend le sexage des jeunes mâles difficile dans la nature. Les variations saisonnières sont quasiment nulles, toutefois, en saison sèche, le plumage est parfois teinté de brun roussâtre en raison de l'eau stagnante. L'adulte affiche une tête, un cou, un haut de poitrine, la majeur partie des ailes, un croupion, une queue et un haut de patte noirs. Ces parties contrastent avec le dessous, le manteau, les sous-alaires et les sous caudales blancs. Chez l'adulte, le bec, jaune rosé à rose rougeâtre, est long, droit et porte un onglet bien dévelppé. L'espace subterminal est foncé, l'onglet grisâtre. La face est recouverte d'une zone de peau nue rosé ou rougeâtre pendant la période de nidification. Les pattes longues, aux doigts très peu palmés, sont jaunâtres.

Les juveniles ressemblent aux adultes mais les parties noirs sont plus ternes et les parties blanches sont teintées de brun grisâtre.Ces derniers se distinguent également par leur bec foncé , l'absence de bosse cranienne et la teinte légèrement rosé des pattes.

Habitat et distribution : L'oie semi-palmée est diectement liée aux milieux aquatiques. Elle fréquente les zones inondables, humides et sèches des rivières tropicales, mais également les marais ou les prairies humides généralement situées à moins de 80 km des côtes. Cette espèce est endémique du nord de l'Australie et du sud de la Nouvelle Guinée. Elle est ordinairement sédentaire hormis quelques mouvements locaux pendant la saison sèche pour gagner des plans d'eau.

Reproduction : L'oie semi-palmée niche en colonies dont la densité varie selon les lieux et l'année. La reproduction commence au début de la saison des pluies, soit en octobre/novembre. La construction du nid s'effectue en deux étapes. Les deux adultes batissent d'abord un prototype de nid en pliant la végétation vers le bas. Puis, ils construisent le véritable nid avec des herbes coupées et le placent sur l'ébauche en lui donnant une forme de coupe. Le mâle possède souvent deux femelles et le trio reste généralement uni pour la vie. Dans la nature, la femelle pond généralement de 7 à 9 oeufs, mais lorsque deux femelles pondent dans le même nid, le nombre peut grimper jusqu'à 8 ou 10. L'incubation dure habituellement entre 24 et 26 jours. Les adultes se relaient régulièrement pour couver, cependant le mâle s'approprie souvent le service de nuit. Contrairement à la plupart des oiseaux aquatiques, les oies semi-palmées collectent la nourriture à la surface et la placent directement dans le bec ouvert des oisons qui réclament. Dans la période qui suit l'éclosion, elles adoptent une attitude très protectrice vis-à-vis de leur nichée et montent une garde vigilante.

Nourriture : L'oie semi-palmée mange à terre ou en marchant dans l'eau. La quête de nourriture s'effectue en grands groupes bruyants pouvant atteindre plusieurs centaines d'individus. Le régime est surtout végétarien, l'espèce se nourrissant de végétaux verts, de joncs, de roseaux et de riz sauvage. A terre, elle peut également consommer des bulbes et des rhizomes. Pour cela, elle creuse des trous suffisamment larges pour qu'elle puisse y enfouir la tête entière et le cou.

Voix : Les deux sexes lancent des cris puissants (toutefois plus forts et plus aigüs chez le mâle). Cette espèce crie en vol ou à terre. En général, lorsque le mâle crie, une ou plusieurs femelles lui répondent. A terre, il émet un cri plus posé en redressant la tête ou sur un rythme rapide, ce qui, assez fréquemment, déclenche la réponse de ses congénères.

Comportement : L'oie semi palmée est très sociable pendant toute l'année. Aprés la période de reproduction, les groupes familiaux s'assemblent en grandes troupes dans les endroits favorables, c'est à dire les plus propices à une bonne quête de nourriture. Les déplacements sont généralement limités, cependant des imigrations importantes peuvent intervenir, certain oiseaux du nord de l'australie se déplaçant en Nouvelle Guinée où les effectifs augmentent considérablement detemps à autre. D'autre part, au cours de sècheresses exceptionelles, ils se répandent dans toute l'Australie, atteignant parfois l'Austalie Méridionale et même la Tasmanie.