CARPOPHAGE ARGENTE

Ducula Spilorrhoa

Classe : Oiseaux Ordre : Colombiformes Famille : Columbidés Longueur : 38-44 cm Poids : 450-550 grammes Longévité : ??

Torresian Imperial Pigeon  Kaiserfruchttaube Piccione imperiale di Torres   Dúcula Australiana Australische Muskaatduif  Torreskejserdue   suomukivikyyhky   holub pobřežní  Australisk kejsarduva Snøkeiserdue Torresian császárgalamb?? plodožer cisársky muszkatela srokata

Chant et voix : Le cri de reconnaissance territorial est un "hoooo" ou un "hoo-hoooo" lent et descendant. Il peut être également défini comme bas et profond. Il est répété 6 fois pendant une période de 5 à 6 secondes. Le Carpophage argenté , également appelé Carpophage du Détroit de Torres, délivre aussi un "mrroooo" profond qui est précédé par un "cluck" tranchant . Cette vocalisation est utilisée pendant les parades. Dans les colonies de nidification ou lors des rencontres agressives, les populations d'Australie délivrent des séries de 3 notes sèches qui montent ainsi que des notes sonnantes . Le répertoire de son proche cousin, le carcophage blanc (Ducula bicolor) n'est pas bien connu dans le même genre de circonstances, mais il semble qu'il soit assez différent.

Caractères distinctifs
La Carpophage argenté a un plumage majoritairement blanc, avec des infiltrations de blanc-crême et de gris sur la tête et sur le cou. La bordure extérieure de l'aile et les primaires sont noires, avec en plumage frais, une légère teinte gris argenté qui n'est visible que lorsqu'on l'observe de près. Le dessus de la queue est blanc avec une large bande terminale noire. Les sous-caudales sont ornés de barres latérales noires qui contrastent avec la partie centrale de la queue qui est entièrement blanche.
Le bec varie du jaune au vert-jaunâtre, les pattes et les pieds sont bleu-ardoise. Les sexes sont identiques. Les juvéniles sont semblables aux adultes, mais avec une nuance grise plus foncée sur la tête, le cou et les parties supérieures. toutes les plumes ont de fines extrémités chamois. Le dessous est dicrètement nuancé de chamois. Il n'y a pas de taches noires sur les flancs. L es sous-caudales chamois ont d'inperceptibles mouchetures sombres. Les primaires externes de dessous des ailes ont une légère teinte grise
A des dégrés divers, le carpophage argenté peut êre confondu avec le carpophage blanc (Dulcula bicolor), le Carpophage des bismarck ( D.subflavens), et le carpophage luctuose (D.luctuosa) qui vit à Sulawesi.

Habitat et Distribution :
Les Carpophages argentés fréquentent une grande variété d'habitats forestiers, comprenant les boisements d'eucalyptus, de myrtes (melaleucas) et les forêts de mangrove. On les trouve également dans les broussailles basses qui poussent dans les petites îles.
Ces pigeons d'assez grande taille préfèrent se restaurer à la lisière des forêts, dans les forêts marécageuses et dans les boisements qui longent les côtes., ils délaissent les parcelles de grande surface situées à l'intérieur des terres ainsi que les forêts de mousson. Leurs sites de nidifcation préférés se situent dans les petites îles, que ce soit dans les mangroves ou les petites forêts pluviales. Dans le sud de la Nouvelle-Guinée et sur le continent australien, les carpophages argentés ne dédaignent pas nicher dans les forêts de mousson et les zones boisées ouvertes. Elles utilisent toujours les régions de plaines.

Les Carpophages argentés sont originaires de l'Australasie. Leur aire de distribution couvre les îlles Aru et le littoral de la Nouvelle-Guinée, penétrant à l'intérieur de l'île en utilisant le cours des rivières principales. Cet oiseau est principalement insulaire, il vit dans les îles de la Baie de Geelvink, dans l'Archipel d'Entrecasteaux, à Trobriand, Woodlark Island , dans l'Archipel de la Louisiade. Au sud , son territoire se poursuit à l'intérieur du continent australien (région de Kimberley, Nord-Ouest du Northern territory, peninsule du Cap York et côtes du Queensland jusqu'à Aquila et Carmila).En raison de sa distribution très spécifique et pour le distinguer du Carpophage blanc (Ducla bicolor) dont il constituait autrefois une sous-espèce orientale, le Carpophage argenté est souvent appelé Pigeon du Détroit de Straits.

Comportements :
Les Carpophages argentés sont des oiseaux très grégaires : ils vivent généralement en petites bandes mais quand ils volent dans les airs, ils peuvent former des groupes de 150 individus. Dans certaines régions , les troupes se succèdent les unes arès les autres et survolent un même point, si bien que l'on peut voir près de 1200 oiseaux qui défilent en une heure, comme c'est le cas dans le Sud de la Nouvelle-Guinée.
Le plupart ses populations sont sédentaires . Les populations du Nord de l'Australie franchissent le détroit de Straits pour hiverner dans les plaines alluviales de la Fly, dans le sud de la Nouvelle-Guinée. Elle commencent leur retour vers les sites de nidification à partir du mois de Janvier mais le mouvement ne devient vraiment sensible qu'en Mars et Avril. Les Carpophages argentés sont de retour dans la péninsule du Cape York au mois de Juillet et au Queensland au mois d'août. Les rassemblements migratoires rassemblent un centaines d'individus qui volent 20 mètres au-dessus de la surface de la mer. Cette espèce extrêmement mobile possède un vol puissant et direct . Elle se déplace avec des battements d'ailes énergiques

Reproduction :
Chez la plupart des pigeons qui vivent dans les zones tropicales, le déroulement de la nidification semble plus influencé par les saisons. Au Queensland, la période de reproduction s'étend de la fin du mois d'Août au mois de Janvier.. Les pontes sont très nombreuses au mois de Septembre.
Les carpophages argentés nichent en denses colonies dans les petites îles qui sont situées au large de la côte. Certaines d'entre elles rassemblent plusieurs dizaines de milliers d'oiseaux. . Les nids qui sont installées dans des îles pourvues de mangroves rencontrent un succès relativement important; y compris celles qui n'ont pas dépassé le stade de jeunes pousses. Les édifices sont habituellement placés sur une fourche, à une hauteur qui varie de 1 à 5 mètres au-dessus du sol. Ils peuvent être également installés sur la terre, dans un nid abandonné de congénère ou dans celui d'une autre espèce.
La ponte comprend 1 seul oeuf blanc brillant dont l'incubation dure de 26 à 28 jours. La femelle et le mâle couvent à tour de rôle, chaque relais durant 1 jour.
A sa naissance, le jeune oisillon pèse entre 16,5 et 21,5 grammes , il est couvert d'un duvet jaunâtre. Ses remiges apparaissent au bout de 4 jours et ses rectrices à l'âge de 7 jours.
Les poussins quittent le nid à 23 jours, étant presque entièrement emplumés exceptée la gorge. Le mue pour acquérir le plumage adulte commence à l'âge de 140 jours et est complète au bout de 200 jours. Les couples sont capables de mener à terme 2 ou 3 couvées par saison.

Nourriture :
Les Carpophages argentés sont frugivores. Ils se nourrissent presque exclusivement de fruits qu'ils trouvent dans une grande variété d' arbres, de plantes grimpantes et de broussailles. Leur régime alimentaire a bien été étudié dans le Queensland et dans le Sud de la Nouvelle-Guinée et cette étude a permis de déteminer que, dans les 2 régions , . les menus sont assez différents : Les oiseaux australiens consomment des plantes de la famille de oléacées, des burseracées, des moracées, des arécacées,. Ils consomment aussi de Solanas, des myrtes et des pandanas. Les oiesaux de Nouvelle-Guinée se concentrent sur les figues, les micocouliers et les fruits des palmiers.

Protection/Menaces
D'après le Handbbok des oiseaux du monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle reste très commune en Nouvelle-guinée, ainsi que dans le Nord du Queensland. On a repertorié plus de 150 colonies le long des côtes. 9 d'entre elles ont des effectifs supérieures à 10 000 couples nicheurs. Les Colonies situées dans le Cap york ont marqué un profond déclin et certaines ont même disparu à cause de la chasse excessive et de la destruction de leur habitat nourrissier. Dans certaines colonies de la Grande Barrière de Corail, les carpophages argentés ont dû subir des perturbations dûes au développement du tourisme.


Oeuvre de J.G. Keulemans