L p

TURNIX A POITRINE ROUSSE

Turnix pyrrhothorax

Classe : Oiseaux SuperOrdre : Gallinacés Ordre : Turniciformes Famille : Turnicidés Longueur : 12-16 cm Poids : 27-46 gr (M) - 31-83 gr (F)

Red-Chested Buttonquail Rotbrustlaufhühnchen Torillo Pechirrufo Quaglia tridattila pettorosso Roodborstvechtkwartel

Habitat et Distribution : Les turnix à poitrine rousse habitent les prairies littorales et semi-arides, les zones boisées ouvertes d'acacias, d'eucalyptus ou de melaleucas dont le sous-bois dense mesure parfois jusqu'à 1 mètre de haut et dont l'altitude ne dépasse pas généralement les 900 mètres. Parfois, ils préfèrent les prairies moites et humides à la limite des zones inondées et marécageuses, avec une faible couverture ou sans arbre du tout. Mais ils fréquentent aussi les prairies à touffes, les arbustes mallee, les pâtures irriguées, les zones cultivées, les chaumes et la luzerne.

Le turnix à poitrine rousse est endémique du Nord et de l'Est de l'Australie. Il occupe un vaste croissant littoral qui part du Nord de l'Australie Occidentale dans les Kimberleys, se poursuit à l'Est de la terre d'Arnhem dand le Nord-Ouest et le centre du Queensland. L'aire de distribution continue sans coupure le long des cotes de la Nouvelle-Galles du sud, à l'Ouest de l'état de Victoria et dans le Sud-Est de l'Australie Méridionale jusqu'à l'Est d'Adelaide.

Caractères distinctifs : Son allure générale est tout à fait semblable à celle des autres turnicidés. Sa silhouette trapue se caractérise par une queue courte formée de 12 rectrices et par des ailes raccourcies aux extrémités arrondies. Son iris est blanc, crême, ou jaune citron pâle. Son bec gris-bleu possède un culmen sombre et une mandibule inférieure plus pâle. Les tarses et les pieds sont rose pâle ou chamois- crême. Les sexes son différents.

Chez le mâle adulte, la zone qui va du front jusqu'à la nuque est gris-brun, avec des taches noires et une étroite raie médiane chamois sur le capuchon qui va jusqu'à la base du bec et devient plus uniforme et striée de blanc sur l'arrière du cou. Le sourcil, les lores et les couvertures oriculaires sont brun-roux, avec des côtés du cou et une moustache blanche finement écaillés de noir. Le menton et la gorge sont blanc net. Le dessous, de la poitrine jusqu'au couvertures sous-alaires, présente une teinte roux-orange. Toutefois le ventre est blanc, les flancs et les parties supérieures latérales de la poitrine écaillées de noir et de blanc. Le manteau et les scapulaires affichent une coloration gris-brun, virant au noir sur le croupion, les couvertures sus-alaires et la queue, avec d'évidentes stries chamois et des taches noires sur la partie supérieure du dos et des fines barres roux-brun partout. Les plumes de vol gris cendre foncé contrastent avec le centre des couvertures alaires pâle. Le dessous des ailes est majoritairement gris cendré.

La femelle adulte est plus brillament coloré que le mâle. Le front et l'avant de la calotte sont délicatement marqués de blanc et de noir alors que le reste du capuchon est plus uniformément gris-brun, avec une raie médiane plus étroite et des mouchetures moins sombres. La tête et les faces latérales du cou sont blancs, avec de fines écailles noires. La teinte orange-roux sur le dessus et la partie haute de la poitrine est plus récentrée et plus éclatante. Les stries noires sur les flancs et sur les côtés de la poitrine sont moins larges, plus reserrés et se confinent généralement à ces deux régions. Les juveniles ont des parties supérieures plus sombres que les adultes. Ces dernières contrastent avec le dessous blanc dont la poitrine supérieure est tapissée de chevrons brun-roux foncé.

Reproduction : Peu de renseignements dans la nature. Les informations complémentaires ont été recueillies sur des oiseaux en captivité. Bien que la femelle se reproduise avec plusieurs partenaires successifs, le turnix à poitrine rousse est un nicheur solitaire. Le nid est situé dans une steppe à spinnifex, une zone boisée de malaleucas ou une culture permanente. Construit par la femelle, c'est une dépression garnie d'herbes, recouverte d'un dôme et abritée sous une large motte. La femelle pond habituellement 4 oeufs blancs, de forme ovale, de couleur blanche avec des marques chatain-brun. En captivité les oeufs sont déposés à un ou deux jours d'intervalle, et l'incubation commence pour une période qui dure entre 13 et 18 jours dès que la ponte est complète. Le mâle couve seul et assure habituellement l'éducation des jeunes. Les jeunes sont précoces et nidifuges. Ils atteignent l'âge adulte entre 6 et 8 semaines après l'éclosion. Ils revêtent leur plumage définitif à deux ou trois mois. On ne possède aucune certitude sur la période de nidification . On pense que la ponte intervient de Février à Juillet, et peut-être jusqu'à septembre dans le Nord de son aire de distribution, et de Septembre à Février plus au sud.

Nourriture : Le turnix àpoitrine rousse se nourrit principalement de végétaux, en particulier les graines d'herbacées, de blé, de panicum et de malvacées. Il consomme également des insectes parmi lesquels les cafards, les fourmis, les mouches ainsi que leur larves. Il recherche sa nourriture en glanant et en grattant dans la litière de feuilles. Comme la plupart de ses congénères, dans le but de trouver des proies, il creuse des cavités circulaires en pivotant sur une patte pendant qu'il ratisse avec l'autre.

Comportements : Exclusivement terrestre, il vit en solitaire, en couple ou en petits groupes jusqu'à 5 individus. Très souvent, il s'assoit et reste immobile s'il perçoit une menace, mais il peut également jaillir à toute vitesse en volant bas et sur une distance variable en cas de réel danger. Les populations sont sédentaires, erratiques ou migrantes. On ne les trouve dans les régions tempérées méridionales qu'au printemps et pendant la saison estivale de l'hémisphère sud. Elles ne figurent dans la zone tropicale du Nord qu'en tant que que migrateur hivernal. Le turnix à poitrine rousse est un migrateur nocturne, actif surtout pendant la nuit, l'aube, le crépuscule et seulement occasionnellement le jour. Il arrive que les couples se reposent ensemble, occupant la même dépression circulaire.