FRANCOLIN DE SHELLEY

Classe : Oiseaux Ordre : Galliformes Famille : Phasianidés Longueur : 33-35 cm Poids : 420-480 gr (M) 392-460 gr (F)

Shelley's Francolin Francolino di Shelley Francolín de Shelley Shelleyfrankolin Shelley-frankolijn

Habitat et Distribution : Les Francolins de Shelley vivent dans les zones ouvertes de montagne, les prairies accidentées, les zones boisées ouvertes. Ils accordent en général leur préférence aux régions pourvues en affleurements rocheux comme les gorges au Kenya. Intolérants à l'égard des paturages intensifs et des zones où se pratique la culture sur brulis, les francolins de Shelley n'en fréquentent pas moins les zones d'agriculture à faible rendement. Bien que les populations situées le plus au sud de l'aire de distribution vivent dans les collines proches du littoral, c'est avant tout une espèce des hautes terres qui habite à des altitudes pouvant atteindre 2200 mètres au Zimbabwe et jusqu'à 3000 mètres en Afrique orientale.

Son aire de répartition est relativement fragmentée dans l'Est du continent africain. Les populations les plus nordiques fréquentent le Centre du Kenya et le Nord de la Tanzanie, avec quelques groupes épars dans le sud de l'Ouganda . Le centre de la Tanzanie semble être une brêche importante dans son aire. Les populations centrales sont installées au Malawi, dans le nord de la Zambie, et le sud Est du Zaïre. Un autre noyau de peuplement occupe le centre de la Zambie, s'étend au sud du Zaïre et à la majeure partie du Zimbabwe. On trouve les populations les plus méridionales du sud du Mozambique jusqu'au Nord-est du Transvaal et la majorité du Natal.

Caractères distinctifs : Bec noir avec base jaune sur la mandibule inférieure, iris brun, pattes jaune terne, les deux sexes sont identiques bien que la femelle possède un plumage plus terne et soit virtuellement sans éperon (le mâle en possède un). Le plumage est un véritable patchwork. Chez l'adulte, la calotte et la nuque sont brun-gris foncé, mouchetés de chamois-gris. Le sourcil, la face et les côtés du cou sont chamois-roux avec une bande de plumes mouchetés de sombre descendant au centre du cou. Une tache blanchâtre discontinue marque la région de l'oeil, se poursuivant vers l'arrière de la tête. La gorge blanche est délimitée par une bordure noire qui s'élargit vers le bas. La poitrine et le collier sont chatain avec des rayures blanches . Des taches et des raies chatain s'étendent jusqu'aux flancs. Le reste des parties inférieures a une coloration blanchâtre agrémentée de marbrures noires et d'écailles au centre, devenant plus finement barrée plus bas. Le dessus est brun- gris foncé avec des rayures crême, des taches foncées et des barres chamois-roux . Les couvertures sus-caudales ont la même coloration, mais elles sont plus unies et le marquage est plus discret. Les primaires et la bordure des secondaires sont roux vif . La queue est gris- brun finement barrée de chamois.

Nourriture : Les francolins de Shelley creusent le sol à la recherche de racines et de bulbes, créant des trous en forme de cône qui peuvent avoir une profondeur de 5 centimètres.

Reproduction : C'est un espèce probablement monogame. Le nid est une dépression grattée au sol et garnie d'herbes et de racines.Il est dissimulé sous une touffe d'herbes ou parmi les rochers. La ponte moyenne est composée de 4 à 5 oeufs, mais des couvées maximum de 7 oeufs ne sont pas rares. Les oeufs sont de couleur blanc-rose à chamois-crême et peuvent être parfois mouchetés. Compte tenu de la grande superficie et surtout de la grande différence de latitude entre le Nord et le sud de l'aire, la période de nidification varie considérablement. Une constante peut cependant être retenue : dans une très grande majorité de cas, la ponte s'effectue pendant la saison sèche.

Comportement : On le rencontre habituellement en couples ou en petites bandes. Le francolin court volontiers quand il est dérangé mais il montre quelque répugnance à jaillir et à s'envoler. Il est souvent incapable de jaillir une seconde fois même s'il ne vole que sur de courtes distances. Le francolin se repose sur le sol en petits groupe. c'est de cet endroit qu'il émet ses appels. Son cri d'alarme est une série musicale de 4 notes fréquemment répétées, avec une pause plus longue entre la deuxième et la troisième. L'appel initial d'un oiseau déclenche habituellement la réponse de plusieurs autres. Le francolin peut aussi émettre un grincement aigu lorsqu'il s'envole pour fuir.