FAUCON SHAHEEN

Falco peregrinus peregrinator

Classe : Oiseaux SuperOrdre : Rapaces Ordre : Falconiformes Famille : Falconidés Longueur : 38-46 cm Envergure : 90-105 cm Poids : 540-675 g (M) - 810-1170 gr

Black shaheen Falcon Schwarzer Schahin halcon peregrino   Pellegrino Zwarte Shaheen, Indische Peregrine Valk Shaheen hayabusa

Chant et voix : Le seul cri qui ait été enregistré est émis par la femelle à proximité de la falaise qui abrite le nid. C'est un "chir-r-r-r" qui devient particulièrement évident que ce dernier est investi ou attaqué par des prédateurs.

Caractères distinctifs : Le shaheen est une sous-espèce du faucon pélerin. Par rapport à son proche parent, il possède la même sihouette aérodynamique et les mêmes ailes pointues, mais il est légèrement plus petit, pesant environ 90% de son poids. Ses ailes sont approximativement 7% plus courtes. Chez les adultes, les parties supérieures sont noir ardoisé, la tête est noir de jais avec des joues proéminentes et de longues moustaches sombres qui descendent jusqu'aux côtés du cou. La poitrine est blanchâtre. Le reste des parties inférieures est rosâtre ou rouge rouille avec d'abondantes barres noires de l'abdomen jusqu'au dessous de la queue. Les sexes ont un plumage identique mais la femelle affiche une taille bien plus imposante. Comme chez la race nominale du faucon pélerin ou chez le faucon de barbarie, la cire et les lores forment une zone jaune assez étendue sur le dessus et le côté du bec qui est noir. Les pattes et les pieds sont également jaunes.

Les juvéniles sont plus sombres : ils ont un dessus plus noir-brunâtre et un dessous plus ferrugineux.

Habitat et Distribution : On possède généralement peu d'informations sur ses exigences en matière d'habitat. Les lieux mentionnés dans les rapports ont une description assez vague. Au Sri Lanka, le faucon shaheen occupe l'entière superficie de l'île. Il est probable que sur le subcontinent indien qui représente la plus grande partie de son territoire, il fréquente également une grande variété d'endroits hormis les déserts et les semi-déserts. Il accorde toutefois sa préférence pour les régions de collines escarpées avec des versants accidentés et des affleurements rocheux. Au pied de l'Himalaya, cet oiseau peut grimper à des altitudes qui peuvent atteindre 2400 mètres. Pendant la période de nidification, il choisit des falaises abruptes qui sont habituellement inaccessibles par les prédateurs. Ces dernières ont souvent des corniches herbeuses sur lesquelles sont déposées les pontes.

Le faucon Shaheen est un rapace du continent asiatique. Son aire de distribution couvre tout le subcontinent indien hormis les parties arides, le Sri Lanka, la Birmanie et se poursuit en direction de l'Est de la Chine et de la vallée supérieure du Yangtze. Les différents pays occupés par cet oiseau sont le Pakistan, l'Inde, le Sri Lanka, le Népal, le Bhoutan, le Myanmar, le Vietnam et le sud-ouest de la Chine. Comme nous l'avons déjà indiqué, Le faucon shaheen est une sous-espèce du faucon pélerin mais à l'intérieur de cette race, on peut remarquer 3 types particuliers : falco atriceps qui vit dans le nord de l'inde (Pendjab, Cachemire, Népal) , Falco micrurus qui séjourne principalement au Myanmar et falco shaheen qui réside dans le sud de l'Inde (Ghats, Kerala, Ceylan). Pour une question de simplification, ces trois "clivages" ont été regroupés au milieu du XXème siècle sous la seule appellation de falco preregrinus peregrinator

Comportements : Les faucons shaheens ont des moeurs assez semblables à celles des autres faucons pélerins, mais ils fréquentent plus assiduement les falaises escarpées que les plaines riches en gibier d'eau. Les couples occupent leurs rochers favoris qui surplombent de vastes contrées et qui leur servent de base pour leurs expéditions de chasse. Les faucons shaheens ont un vol rapide et direct constitué d'une alternance de petits battements d'ailes et de glissades effectuées à une grande vitesse. Leur style de chasse est assez différent de celui du pélerin. Dans tous les cas, ils essaient d'agripper leur proie avec leurs longues griffes. Ils choisissent toujours une victime dont la taille leur convient car si elle tombe, elle leur échappe définitivement. Les faucons shaheens chassent à l'affut à partir de perchoirs éminents, souvent des branches nues qui pendent à la falaise. Ils sont capables de patienter des heures avant qu'une proie ne passe et ils se laissent tomber dessus pour la capturer. De nombreux captures ont également lieu dans les airs au-dessus de la canopée de la forêt, mais ces rapaces poursuivent aussi leurs victimes sous le sommet des arbres. Les faucons shaheens effectuent parfois de lents vols circulaires dans le ciel puis, dès qu'il ont repéré une proie, ils plongent à une vitesse vertigineuse en faisant vrombir leur ailes et ils la happent au passage avec leurs serres. Ils regagnent ensuite un lieu calme où ils plument leur victime avant de la consommer. Les shaheens ont tendance à chasser dans la pénombre, soit juste après l'aube soit en fin d'après-midi et jusqu'après la tombée de la nuit.

Au début de la saison de reproduction, les couples de faucons shaheens effectuent un grand nombre de parades aériennes, plongeant l'un vers l'autre avec une incroyable vitesse et dextérité. Ils accomplissent de remarquables acrobaties tels que des tonneaux ou des loopings, se précipitent et effleurent leur dos dans des combats simulés.

Reproduction : Dans l'Himalaya, la saison de nidification se déroule surtout de Mars à Mai. Dans la péninsule et les collines du sud de l'Inde, elle commence au mois de Janvier et se termine en Mars/Avril. A Ceylan, elle est limitée aux mois de Mars et Avril. Le nid est une plateforme compacte construite avec des morceaux de bois et parfois garnie avec des bouts de laine et de l'herbe. Il est placé sur la corniche d'une falaise ou dans une petite niche à l'intérieur de la façade. Ce nid n'est peut-être pas construit par le Shaheen lui-même car on ne possède aucun rapport sur la collecte de matériaux ou sur la construction de nid par cet oiseau. Ces nids de brindilles et de batons sont sans doute d'anciens nids abandonnés de milans ou de corbeaux. Souvent, il n'y a pas de nid du tout, la femelle dépose directement ses oeufs sur la partie herbeuse qui recouvre la corniche. D'après Ali et Ripley, en Birmanie, un nid de faucon shaheen aurait éte bâti exceptionnellement au sommet d'un grand pin.

La ponte comprend 3 ou 4 oeufs, de couleur gris pâle avec quelques grosses taches brunes et de nombreuses petites mouchetures rouge- brique. Leur taille mesure en moyenne 52 millimètres sur 41. Les deux parents se partagent la plupart des tâches mais la femelle couve seule. Lorsqu'il ne chasse pas, le mâle monte une garde vigilante sur un perchoir évident à proximité du nid. Pendant la journée, les oeufs sont souvent exposés mais ils sont protégés de la chaleur du soleil par la femelle qui stationne au-dessus d'eux avec les ailes à moitié ouvertes. L'incubation dure de 25 à 27 jours. A la naissance, les poussins ont un duvet blanc, des iris brun pâle , des pattes et des pieds couleur crême. Ils sont nidicoles et semblent dépendre de leur parents pendant une très longue période comme la plupart des faucons pélerins des autres continents.

Nourriture : Les faucons shaheens chassent surtout des oiseaux tels que les perdrix, les cailles et les pigeons. Dans certaines régions, les psittacidés, en particulier les perruches de Kramer, forment la plus grosse partie de leur diète. Les engoulevents et les chauve-souris forment également une part non négligeable du menu. De grands oiseaux tels que les colverts, les outardes passarages et les coqs de Bankiva, bien que très difficiles à capturer, agrémentent parfois leur repas.

Protection : Le faucon shaheen est relativement courants sur le continent indien. Comme il est considéré comme une sous-espèce du faucon pélerin, ses effectifs sont englobés dans ceux de cette espèce et ne sont pas quantifiés. Le shaheen est très apprécié par les amateurs de fauconnerie. Les jeunes sont très souvent capturés par les braconniers à la sortie du nid. On ignore si cette pratique a une influence très néfaste sur le développement de cet oiseau.

Falco atriceps, type du Nord de l'Inde (Clique sur l'image)