PIC VERT ou PIVERT

Picus Viridis

Classe : Oiseaux Superordre : Grimpeurs Ordre : Piciformes Famille : PicidésLongueur : 31-33 cm Envergure : 40-42 cm Poids : 180-220 gr Longévité : 7 ans

Green Woodpecker Grünspecht   Pito real Picchio verde Groene specht Gröngöling Zelionyi Dyatel Pica-pau-verde

Habitat : Il fréquente des paysages variés à la condition cependant qu'ils soient pourvus en arbres. On l'observe dans les campagnes cultivées dotées en haies, bosquets et vergers; dans les forêts, les allées d'arbres, les parcs, kes friches boisées. On le rencontre en altitude jusqu'a 1500 m. Répartition : Son aire géographique est assez réduite : on le retrouve uniquement en Europe. Il y a officiellement 4 sous-espèces :

Picus viridis viridis (Ouest de l'Europe) - Picus viridis karelini (sud-est de l'Europe jusqu'au sud-ouest du Turkmenistan) - Picus viridis innominatus (Mts Zagros, sud-ouest de l'Iran) - Picus viridis sharpei (Peninsule ibérique)

Caractères distinctifs : Son plumage est en grande partie vert. Le croupion, jaune, est très visible à l'envol. Les ailes tachetées et la queue sont brun et vert, le dessous du corps vert-clair. Le dessus de la tête porte une calotte rouge. Le mâle possède une moustache noir et rouge alors que celle de la femelle est seulement noire. Le tour des yeux est noir. Les pattes sont courtes. Comme la plupart des autres pics, le pivert adopte une posture particulièrement raide. Les juvéniles sont très tachetés.
Dans la péninsule ibérique, les pics verts appartiennent à la sous-espèce Picus viridis sharpei (le pic de Sharpe). Ils se distinguent des oiseaux du reste de l'Europe par l'absence de noir autour de l'il et des sous-caudales non rayées. La ligne rouge autour de la moustache noire du mâle est très fine, souvent invisible de loin. Des études génétiques récentes tendent à montrer que cette forme peut être considérée comme une espèce à part entière Picus sharpei..

Nourriture : Essentiellement myrmécaphage. Il se nourrit toute l'année de fourmis qu'il attrape grâce à sa longue langue enduite de salive. Celle-ci peut sortir de 8 à 10 cm hors de son bec. En hiver , il creuse de grosses excavations dans les fourmilières pour atteindre les insectes. Il se nourrit également de coléoptères et de larves d'insectes xylophages. En cela, son régime ne diffère pas pas beaucoup de celui du pic noir. A la différence de ce dernier cependant, il se nourrit très rarement de fruits.

Comportement : Il est sédentaire. Il passe de longs moments à terre dans les espaces herbeux à la recherche de fourmis. Il a un vol très ondulé. Au décollage, il lance souvent un "kieu, kieu, kieu" sonore, très typique.

Reproduction : Les parades commencent au mois de Mars et les chants encore plu tôt. Le pic vert creuse son nid dans un arbre. L'ouverture pratiquée mesure entre 6 et 7 cm de diamètre et est située à une hauteur variant entre 1,5 m et 15 mètres du sol. En Avril-Mai, la femelle pond entre 4 et 8 oeufs dont l'incubation par les 2 sexes dure de 17 à 19 jours. Les jeunes sont nourris par régurgitation, les aliments commencent à décroitre juste avnt l'envol qui s'effectue généralement entre

23 et 27 jours. Les oisillons sont divisés entre les 2 parents, ils restent avec eux et ils en dépendent pendant encore trois à sept semaines.

Protection/Menaces : Les piverts ont une territoire dont la superficie coincide à quelques détails près avec celle de l'Europe. Ils sont absents des îles, y compris de l'Irlande. Ils sont communs ou très communs sur l'ensemble de leur aire. Dans certaines régions comme la Turquie , ils sont toutefois locaux ou clairsemés. Depuis les années 50, cette espèce s'est répandu en direction du Nord jusqu'à l'Ecosse. Les pics verts sont en déclin depuis plusieurs décennies dans de certains pays européens. D'après Birdlife, ils continuent néanmoins à être classés comme de préoccupation mineure (LC)